Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 20:48
Compte-rendu du LCMT Cyclo: 400kms et 7092m d+

Ce week-end, j'ai participé à la première édition du LCMT Cyclo, une organisation biking event. (http://www.bikingevents.be). Au programme de ce week end pascal, 3 x 2 étapes au Grand Duché et en province du Luxembourg. Alors, pourquoi 3x2? En fait, chaque jour, nous pouvions choisir entre une version longue et une plus courte. Ce qui dans mon cas se solda par Longue, Courte et Longue pour un total de 400 kms et 7092m d+.

Ci-dessous le résumé de mes sensations sur les étapes.

Et avant d'aller plus loin: je vais juste mentionner que l'organisation était vraiment au top et que ces 3 jours sont vraiment une top expérience car en plus de l'encadrement, l'hôtel est également vraiment agréable!

1ère étape: Clervaux - Houffalize: 168kms et 2800m d+

Au départ, je ne sais pas trop quoi pensé. Je sais que je manque de fond et d'entrainement spécifique alors que d'un autre côté, je sais aussi que j'ai un mental d'acier. Je me dis donc que les kms devraient s'avaler assez rapidement et puis c'est là que je réalise en écoutant le briefing que par ici, ça monte plutôt pas mal...

Et donc, dès le départ, les premières pentes se présentent à nous. Evidemment, les premiers écarts se créent également... les 1ers arriveront avec une moyenne incroyable de 30,6. De mon côté, je ne force pas et assez rapidement, je me retrouve avec Bart, a priori plus vététiste, qui imprime un rythme qui me convient tout à fait, d'autant plus que je suis dans ses roues et que jusqu'au 50e, nous empruntons au bout du compte pas mal de vallées. En regardant les payasages autour de nous, on se demande parfois pourquoi on part si loin pour faire du vélo, d'autant plus qu'à partir du 75e, les difficultés commenceront à s'enchainer. En montée, je pense à mouliner et ne surtout pas forcer. Malheureusement, je pense nettement moins à m'alimenter et comme il y a un léger couac avec le 2e ravito qui se trouve quelques mètres ... à côté du parcours... ce qui devait arriver arriva: c'est la panne sèche au 110e. Je sors alors mes barres, m'arrête dans un hôtel pour remplir mes gourdes mais c'est trop tard... Le reste (les 60 derniers kms quand même), c'est un long chemin de croix et les 3 dernières grosses côtes ne me laisseront pas un souvenir impérissable...

Malgré cela, je termine quand même avec 23,8kmh de moyenne avec un coup de coeur pour les passages autour de Ermsdorf au Luxembourg. (sans parler de la qualité du bitume local!)

Profil 1ère étape longue LCMT

Profil 1ère étape longue LCMT

2e étape: Houffalize - Houffalize: 103 kms et 2000m d+

Au départ de la 2e étape, je ne me sens pas 100% confiant suite à mes déboires de la veille. Il me semble déjà évident dans ma tête que je passerai l'après-midi devant la TV à regarder l'Amstel. Et cette sensation est confirmée dès la première côte où je sens tout de suite que je ne pourrai me permettre de trop forcer. 

Et donc, directement, je me mets en mode foncier, je continue à tourner les jambes au maximum et honnêtement, je me demande jusqu'à quand je vais pouvoir rester assis sur ma selle car bien que j'ai repris mon ancienne selle pour ces 3 jours, c'est bien au cul que j'ai le plus mal... Mon rythme est donc très lent et quand je vois cette pancarte séparant les 2 trajets, il n'y a pas l'ombre d'une hésitation, je choisis bien le parcours "light". En fait, il est "light" parce que l'autre est plus difficile encore. Sur les 103 kms du parcours, il n'y aura que 5 kms de plat à l'approche du col du Haussire. Pour le reste, soit  on monte (fort), soit on descend. En parlant du col du Haussire j'y étais déjà passé (4x) lors du triathlon 111 de La Roche mais ici, avec ce que j'avais déjà réalisé depuis samedi matin, je prends donc bien le temps de voir chaque caillou de la route. Par rapport au triathlon par contre, je me réjouis du poids de mon nouveau vélo et plus encore de cette cassette 11 vitesses qui m'offre un 28 qui sera un de mes meilleurs amis des 3 jours...

Alors que nous arrivons au 70e et que je crois avoir le plus dur derrière moi, le parcours continue à s'amuser avec nous et je me demande comment l'organisateur parvient encore à trouver des côtes alors que j'ai toujours l'impression d'être à un sommet et de ne pas être descendu... Et encore, je ne parlerai pas du vent... pourquoi se doit-il d'être de face sur la dernière heure? Mais bon, il ne pleut pas et c'est déjà ça.   

Je termine avec une toute petite moyenne (21,2 kmh) et des pulsations toutes petites également (130bpm) Je me dis que mon coeur est maintenant nettement mieux entraîné... (à moins que cela ne soit la fatigue)

Profil 2e étape courte LCMT

Profil 2e étape courte LCMT

3e étape: Houffalize - Clervaux: 129kms - 2200m d+

Après avoir bien récupéré dimanche et surtout bien rempli le garde manger, je me sens bien au départ de cette dernière étape. A priori, je devrais choisir l'étape courte mais je suis ouvert à plus...

Après 2min30 maximum, nous sortons d'Houffalize via la rue St Roch: 1,3 kms à 10% de moyenne. Autant dire que tout le monde est au tacquet. Quand je regarde autour de moi, je ne me trouve pas trop à la ramasse. La confiance augmente. Elle augmente d'autant plus lorsque, assez rapidement, un groupe de Knokke, dans lequel se trouve également Bart, mon "poisson pilote de la 1ère étape", me passe et que je décide de prendre les roues. Demain, c'est terminé, alors autant se faire plaisir! Et ce groupe est fait pour moi: sur le plat ou faux plat, ça roule assez fort et dès que ça monte, le rythme diminue suffisamment pour que je puisse suivre. Evidemment, ce n'est plus le même sport que la veille... Le cardio est fréquemment au-dessus de 150 et le plaisir est très élevé également! Après une bonne dizaine de kms, c'est déjà la bifurcation! Quelle que soir leur décision, je les suis! c'est trop bon! Ils partent à droite: je suis parti pour 130 bornes! Arrivé au premier ravito, je suis heureux d'être là. Les jambes tiennent et pas de fringale en vue. Je mange beaucoup et vite... Ca me permettra d'avoir un peu d'avance sur le groupe en partant un peu plus tôt... Cela n'aura pas durer très longtemps: le train bleu me dépasse, je remets mes mains en bas du guidon: c'est reparti...

Malheureusement pour moi, j'ai l'impression que leur condition s'améliore au fil des kms et je n'ai plus le temps de récupérer. Sur un faux plat ascendant, nous sommes en pleine relance à 40 kmh pour revenir sur le groupe.. Très sympa mais suicidaire... C'est décidé, au prochain ravito, je choisis le mode "plaisir... et jusqu'au bout"

Ma décision de laisser filer les bleus fait plaisir à Jan qui avait exactement la même philosophie que moi... A partir de là, les kms s'enchainent encore assez rapidement. On n'est plus au même niveau évidemment mais en montée, je ne traîne pas non plus. J'en garde encore un peu sous la pédale pour les 2 dernières côtes qui étaient annoncées un peu plus sélectives mais au bout du compte, pas de quoi vraiment fouetter un chat. 

J'arrive donc super content de moi avec tout juste 400 kms au compteur et autant de dénivellés que si j'étais parti dans les Vosges ou même peut-être les Alpes.  

Profil 3e étape longue LCMT

Profil 3e étape longue LCMT

En résumé

  • Très heureux de ma performance physique et mentale
  • Très bons apprentissages et confirmations pour les 24h de Zolder
    • Manger régulièrement!
    • Faire tourner les jambes
    • Le physique peut tenir longtemps!
    • Le moral fera toujours la différence
  • Superbe organisation de Biking Event
    • Superbes parcours
    • Kurt, organisateur, très sympa et vraiment au service de ses "clients"
    • Hôtel très agréable

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier - dans LCMT Compte rendus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog triathlon de Bello
  • Blog triathlon de Bello
  • : Compte rendu de triathlons et d'épreuves d'endurance
  • Contact

VELUX Logo

Unicef 2

logo-o2-max-125px

Archives