Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 11:12

Quelques semaines après les 24h de Zolder de vélo, le constat est sans appel: ma condition est devenue catastrophique. Il faut dire que je ne me suis plus entraîné du tout et que je suis quand même parvenu à prendre 5 kgs, passant de 64 à 69 kgs. J'ai donc tenté de remonter sur mon vélo la semaine dernière et de rechausser mes runnings mais bon, ces 3 séances ne changeront rien au fait que je pars dans une condition très précaire au duathlon et au cross triathlon de La Gileppe, épreuves auxquelles je m'étais inscrit afin de partager la journée avec Pierre-Yves (et puis c'était aussi avant de constater les dégats pendant les sorties d'entrainement!)

Compte-rendu du Duathlon (5/24/2,5)

La stratégie de course est assez simple: Partir relax en CAP, ne jamais forcer en vélo et terminer en mode mineur sur la 2e CAP afin de garder un maximum d'énergie pour l'épreuve de l'après-midi.

CAP 1: Comme convenu, je pars sur des bases très tranquilles (144 puls pour le 1er km). Cependant, je remarque tout de suite que sur ces bases, je suis quand même bien plus lent qu'il y a quelques semaines. Au premier turning point, Pierre-Yves me rattrape et là, stupeur, il n'y a que 4 concurrents après nous! Par après, nous n'accélérons pas vraiment mais mes pulsations continuent à augmenter... Je terminerai cette première partie sans réelle grosse difficulté de parcours à une moyenne de 5'15 au kil et 151 puls.

Transition: Petite frayeur... Un arbitre me menace d'une carte rouge pour un sac que j'avais déposé le long d'une barrière dans le parc à vélo. J'avais en effet choisi de prendre un petit sac en plastique pour mette un t-shirt et mes clés de voiture plutôt que la caisse. Mais bon, le règlement est le règlement. Je trouve donc un endroit où déposer ce sac et pars en vélo...

Vélo: Avec ce contre-temps, j'ai pris un peu de retard sur Pierre-Yves. Je me dis donc que je vais rouler un peu plus vite sur le départ pour le rattraper et me "calmer" par la suite. Malheureusement et comme je l'avais craint, les jambes répondent mollement alors que mon coeur, lui, s'en donne à coeur joie. Il me faut donc beaucoup de temps pour revenir sur lui. Le parcours, pour un coureur en forme, est top. Pour moi, après quelques kms de plat, ça monte beaucoup et longtemps. Je mouline et reprends quelques personnes encore moins affutées mais c'est au prix d'un effort cardiaque non envisagé. Sur ma garmin, j'ai des segments de 5kms... Sur les 2e et 3e, je roule à respectivement 22 et 18 kmh avec un coeur à 170 puls... Forcément, après, ça descend mais bizaremment, alors que je me suis quand même bu mon bidon, j'ai des crampes aux mollets.... Je pense que cela ne m'est pas arrivé depuis des années. Je termine les 24 kms à du 26,9 de moyenne et 161 puls de moyenne. Je pense qu'on a +/- 350m de d+ (pb pour charger mes activités...)

CAP 2: A part les crampes qui se confirment, rien de bien spécial à signaler, j'ai la même vitesse que sur la 1ère CAP pour les mêmes puls (si ce n'est que nous n'avons que la 1ère boucle du parcours à faire qui, elle, ne comprend pas de montée...)

J'en termine donc en un peu plus d'1h35, avec des crampes que je ne m'explique pas, et un physique plus entamé que ce que j'aurais souhaité. Heureusement que le soleil est au rdv sinon, je ne suis pas certain que je seras resté pour la 2e épreuve.

Compte-rendu du cross triathlon (1000/21,4/8,4)

Natation: on ne change pas une équipe qui gagne. "Plutôt que de m'emmerder à la piscine pour m'entrainer, je préfère perdre quelques minutes le jour de la course". Visiblement, bon nombre de concurrents participants à ce cross triathlon ont la même philosophie... ou bien, ce sont simplement des VTTistes qui ont tenté qqch car je n'ai jamais vu autant de personnes sans combi et autant de personnes nagé la brasse... En conclusion, sans avoir sorti la nage de ma vie, je suis annoncé 75e à la sortie de l'eau sur 165 participants... Bon, j'ai la chance aussi que le parcours n'est pas trop long et donc, mes bras n'ont pas eu vraiment l'occasion de m'abandonner. Ce sera quand même une autre paire de manches à Gérardmer sur 1900m

Transition 1: la 1ère transition est très compliquée vu qu'il faut remonter du lac au parc à vélo. ca monte très fort et forcément, le coeur pompe..

Vélo: Forcément, quand ton coeur est déjà à plus de 170 puls, que tu repars en côte et que tu es entouré de VTTistes qui essayent de te dépasser, tu forces et t'es pas loin d'exploser. C'est donc évidemment ce qui m'est arrivé. Après quelques centaines de mètres, on est déjà dans la forêt et si je ne parviens pas à me calmer en montée, je n'y arrive pas non plus sur le "plat" et en descente car ma technique est nulle et avec toute la boue du parcours, je me retrouve plus dans la peau d'un funambuliste que d'un coureur. (et les funanmbulistes ne sont pas vraiment reconnus pour leur vitesse...) un premier regard à ma montre, je suis parti depuis presque 10 minutes et j'ai parcouru un peu plus de 2kms... Attristant! En descente, je me fais dépasser autant qu'en montée ou sur le plat. La différence de vitesse est assez impressionnante... jusqu'au moment où un gars me dépassera un peu trop vite et se rendra compte que le chemin s'est partiellement transformé en escalier. La chute est inévitable... je serai encore un peu plus prudent... Pierre-Yves me rattrape bien rapidement. Pas moyen de le suivre... Petit à petit, je me fais moins dépasser (j'imagine qu'il ne reste plus grand monde quand même...) Sur la grosse côte du parcours, je dois mettre pieds à terre! Je suis persuadé qu'en temps normal (mai/juin), je passerais en vélo mais là, c'est autre chose d'autant plus que mes pneus sont peut-être un peu trop "slick" pour l'occasion! Par 2x, je pense qu'il me reste encore un peu de marge à l'arrière. Je change de vitesse et pas de bol, la chaine tombe... Pied à terre et remontée difficile... Juste assez en tout cas pour ressentir de nouveaux des crampes dans les mollets alors que je suis en extension! Evidemment, à un moment également, ma roue avant ne passe pas dans un amas de boue et, pas le temps/réflexe de déclipser, je me retrouve couché sur le flanc, heureusement, sans aucun dommage corporel. Le 2e tour se passera "nettement" mieux. En fait, je roule seul et le parcours a dû légèrement s'assècher à quelques endroits suite au double passage des concurrents. Par ailleurs, je pense aussi avoir trouvé une "petite technique" pour mieux passer la boue et puis, je suis parvenu à descendre un peu les tours... en fin de boucle, je suis même parvenu à dépasser 3 personnes (enfin, 1 n'avait pas de dossard et n'avait manifestement rien àvoir avec l'événement et 2 étaient à l'agonie complète). Pour terminer le parcour, une descente bien grasse en direction du parc à vélo ou descente à pieds via les escaliers. pas besoin de dire qu'à la grande déception du public, j'ai évidemment opté pour la descente à pieds! On n'est plus à ça de perdu. Au total, il m'aura quand même fallu 1h45 pour parcourir les 21,4 kms. Soit, du 12,2 kmh et des puls à 157 de moyenne. Question dénivelé, on doit tourner aux alentours de 600m.

CAP: Dès le début, la foulée est loin d'être fluide. j'ai un peu mal au genou et j'enfile le 1er km plat et sur goudron en 6'03. 50 secondes en plus que le matin!!! Au 2e, c'est l'explosion: une grosse montée dans les bois et me voila obligé de marcher. Une fois que cela redevient plus "roulant", mes 2 cuisses crampent et j'imagine que je fais peine à voir. Néanmoins, je me force à courir car le parcours est maintenant plus abordable. Un peu plus loin, je rattrape le gars qui avait fait sa figure sur l'escalier en vélo et nous partageons 3 kms à discuter. En sa compagnie, le rythme s'accélère légèrement et au détour de la conversation, on se rend compte qu'un "moins de 3h" pourrait encore être possible. Malheureusement, quelques centaines de mètres plus loin: c'est la remontée vers la barrage et nous avons 1 bon km bien pentu qui se met devant nous. Je suis assez fier d'y être passé en courant. Par contre, impossible de courir dans la descente, pensant exploser mon genou gauche à chaque pas. Je termine ces 8,4kms et +/- 200m de d+ en 54' (6'27 de moyenne et 154 puls).

Au bout du compte, j'aurai mis 3h05 pour venir à bout de mon 1er cross triathlon et je suis très satisfait du résultat en fonction de ma forme du moment.

Maintentant, il va quand même falloir mettre les bouchées double pour ne pas souffrir à Gérardmer!

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier - dans Compte rendus
commenter cet article

commentaires

olivier de vergnies 09/03/2015 21:22

Merci pour cet article .

plomberie paris 13eme 02/02/2015 08:20

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

serrurier paris 08/10/2014 21:35

Je vous encourage à écrire des articles de ce style ! Je recommande & partage !

Michèle 11/08/2014 07:11

Salut Olivier!
et bien, ça en fait un week-end rempli! toujours aussi amusants à lire tes CR :-)
je te souhaite tout de bon pour Gérardmer! a+
(ps: j'ai finalement migré mon blog sur Blogspot, tu as la nouvelle adresse en lien)

Présentation

  • : Blog triathlon de Bello
  • Blog triathlon de Bello
  • : Compte rendu de triathlons et d'épreuves d'endurance
  • Contact

VELUX Logo

Unicef 2

logo-o2-max-125px

Archives