Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 20:25

tri GerardmerAlors que j'avais accumulé des séances d'entrainement en vélo et en CAP depuis 3 semaines (moyenne de 8h d'entrainement sur les 3 dernières semaines en comparaison avec 0 en juillet et 3 en juin...), ce week end devait me proposer 2 longues séances afin d'avoir au moins une fois les distances Vosgiennes dans les guiboles. A priori, avec le temps que l'on avait eu la semaine dernière, j'avais prévu de ne faire que de longues distances vélo avec de très légers enchainements CAP. Finalement, la pluie de samedi m'a forcé à revoir mes plans, ce qui, au bout du compte, n'est peut-être pas une mauvaise affaire.

Samedi: Avec la pluie qui nous est tombée dessus une bonne partie de la journée, je me décide finalement à enfiler mes chaussures pour une longue sortie CAP. Aujourd'hui, pas de consignes particulières à respecter à la lettre: juste courir 20 kms avec des puls si possible légèrement inférieures à 140. Dès le départ, les sensations sont assez bonnes. Il est vrai que cela fait 3 jours que je n'ai plus rien fait et je suis agréablement surpris de ne pas resentir de lourdeur dans les jambes ou dans mon souffle suite aux nombreux verres de champagne et de vin de la veille. Après 7 kms, je m'imagine déjà à la fin du premire tour du lac à Gérardmer. Je paierais pour me sentir comme cela dans 2 semaines. L'allure n'est pas très élevée mais j'ai cette très agréable sensation de pouvoir courir pendant des heures. Je passe au 10 kms en 58'20 et à 140 puls de moyenne. Le parcours n'est, à l'exception d'une très belle bosse, pas encore très exigeant. C'est tout bon. Au 14e, la sensation est déjà légèrement différente. L'allure reste bonne mais les puls sont un rien supéreures et je n'ai plus vraiment cette aisance. Cette sensation de moins bien se conforte d'autant plus qu'il se remet à vraiment pleuvoir. Les jambes refroidissent, se durcissent et bien que le rythme ne faiblisse toujours pas vraiment, je sens que je serai content d'arriver. Au bout des 21 kms, seuls mes genoux trahissent l'effort accompli. Le reste de mon corps se sent bien et c'est plutôt de bonne augure pour la sortie vélo du dimanche. 

Dimanche: Nous avions prévu avec Rod de nous faire une sortie avec du dénivellé sur Namur. A notre niveau, ça pique déjà pas mal mais Rod nous a sorti une carte maitresse en proposant à Nic de nous accompagner et mine de rien, Nic, c'est l'assurance de s'exploser les jambes à un moment ou un autre, sans le vouloir ou sans en avoir le choix, aussi bien en montée que sur le plat. Sans faire durer le suspense, j'ai eu mal aux jambes mais ma grande chance, c'est que Rod a explosé en plein vol bien avant moi et que nous avons dès lors bien réduit l'envergure de la sortie. Néanmoins, ce sont quand même 91 kms et 1350m de dénivellé que nous nous sommes enfilés. L'allure n'est de nouveau pas exceptionnelle mais bon, dans 2 semaines, on est conscient que pour nous retrouver dans le classement, il sera beaucoup plus malin de commencer par la fin.... Bref, bien que j'ai été très content de terminer car la fatigue commençait à se faire vraiment sentir, je suis quand même très satisfait d'avoir mieux franchi le terrible triple mur du Monty que lors du tour de Namur cyclo avec Iron (enfin, j'ai pas dû m'arrêter 3 mnutes au sommet...), satisfait aussi d'arriver aux sommets des côtes sans devoir monter trop haut dans les puls et puis surtout content de pouvoir tenir la roue de Nic sur le plat. Je dois même avouer que c'est ce que j'ai préféré.

A 2 semaines de Gérardmer, j'ai encore le temps de progresser un peu partout mais je pense que j'ai atteint le minimum syndical pour terminer dans de bonne conditions. C'est déjà ça!

Vivement dans 2 semaines!

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article

commentaires

rodrigue Plennevaux 31/08/2013 10:02

Toujours sympa de lire ton blog, tout y est très sincère. Je peux donc confirmer l'explosion en plein vol au 35eme kilomètre après avoir cru que j'avais des jambes ;-). Gerardmer c'est dans 7
jours, en natation ça devrait le faire grâce aux acquis, le vélo sera bien plus dur tant je passe mal la moindre bosse. Et puisque l'état de mon mollet ne me permettra pas de faire la CAP, je
pourrai vous encourager à chaque passage! Dur de se motiver pour une épreuve quand on sait qu'on va devoir abandonner aux 2/3... La route est longue pour Nice 2014 :-))

Présentation

  • : Blog triathlon de Bello
  • Blog triathlon de Bello
  • : Compte rendu de triathlons et d'épreuves d'endurance
  • Contact

VELUX Logo

Unicef 2

logo-o2-max-125px

Archives