Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 20:19

tri Gerardmer

Bizaremment, alors que l'année scolaire reprend, Gérardmer est seulement mon premier triathlon de l'année! Comme je l'écrivais la semaine dernière, j'avais l'impression de m'être bien donné sur le mois d'août. Par contre, ne m'ayant que très peu entrainé les mois précédents, la tâche ne s'avèrerait probablement pas évidente du tout. Et heureusement d'ailleurs que je connaissais le parcours vélo, sinon, je serais vraiment arrivé trop court au départ de cette superbe épreuve. 

Au départ donc, un peu d'appréhension quant à mon état de forme mais en même temps de grandes ambitions sportives, à savoir exploser mon record de l'année dernière (7h02) et passer sous la barre symbolique des 7h! Pour cela, j'espérais

  • limiter la casse en natation et passer sous les 40 minutes, voire égaler le temps de l'année dernière (38'30)
  • descendre sous les 4h en vélo (en espérant très fort qu'un sol sec puisse me faire gagner de précieuses minutes par rapport à ma performance de l'année dernière (4h06))
  • me rapprocher autant que possible des 2h sur ce parcours de quasi 22 kms

Au départ (et durant tout le week end d'ailleurs), toujours autant de plaisir à partager ces moments privilégiés avec les copains. Mais pas vraiment le temps de trop en profiter, le départ est déjà donné et je n'ai pas besoin de 100m pour me rendre compte que la natation va être VRAIMENT longue. En effet, si ce n'est sur quelques dizaines de mètres au cours de la traversée vers la première bouée, je n'aurai jamais cette agréable sensation d'avoir de bons appuis et d'avancer correctement. Au contraire, je me battrai les 39'30 durant avec ma respiration et ma technique en général. Rien n'était vraiment correct et je n'avais qu'une seule envie: rejoindre le bord. Néanmoins, une fois arrivé à la sortie à l'australienne, je ne me sentais pas vraiment bien et n'avais qu'un envie: me recoucher?!? En plus, j'ai toujours eu cette désagréable sensation de nager tout seul (bien que ma trajectoire était assez centrale et rectiligne) et de n'avoir jamais pu vraiment profiter de l'aspiration. Bref, je suis sorti de l'eau, j'étais en-dessous de la barre des 40 minutes, j'étais content que ça se soit terminé!

Enfin, je pouvais enfourcher mon vélo et me batailler avec ce magnifique parcours. En sortant du parc à vélo, j'entends le speaker dire "et voila que le 1000e concurrent sort de l'eau!" > Y a encore pire que moi dans l'eau! Mais bon, que ces gars sont forts en vélo! Alors que je me bats pour faire redescendre les puls, je me fais dépasser par des dizaines de coureur dans la première et 2e côte du parcours. J'ai l'impression de faire du surplace alors que mon coeur flirte constamment avec les 170 puls. Je ne sens pas vraiment mes jambes; pas parce que je trouve cela trop facile mais juste que je ne ressens aucune puissance. Je suis donc impatient de connaitre mon temps à la fin du premier tour. PLus lent que l'année dernière ou quand même dans les plans? 1h17! 3' de gagnées.. C'est bon, le moral remonte alors que je continue à plonger dans le classement. Alors que la première côte me semblait être la plus pénible l'année dernière, j'ai beaucoup plus de mal avec la 2e cette année, en tout cas la première partie jusqu'à la bifurcation à droite lorsque la pente s'adoucit. Je ne sais pas, ce n'est pas trop pentu (alors que malgré tout, cela doit être quand même conséquent) et donc, cette sensation de surplace ne me plait guère. Au bour du 2e tour et alors que les sensations restent semblables, je confirme mon temps du premier tour! Par contre, le vent (ou la brise) se lève et la vitesse le long du lac en prend un coup. De plus, la pluie a fait son apparition et le rendement est moindre; la moyenne ne pourra que descendre. Mais malgré cela, je reprends énormément de cyclistes. Je suis persuadé d'avoir au moins repris 60 gars sur cette fameuse 2e côte que je n'aimais pas. Dans le mur de la 3e, je confirme mes bonnes dispositions: je passe assis sur la selle avec mon 34-25 et reprends de nouveau quelques places... Je ne sais pas comment je serai en course à pied mais mon premier gros objectif est dans la poche: je suis en-dessous des 4h en vélo!!! Cele ne représente que 23,8 de moyenne sur 93,5 kms mais ça suffit largement à mon bonheur!

Arrive alors la CAP. on tourne autour du lac mais on a quand même de quoi avoir mal aux jambes avec ces 3 (petites) côtes répertoriées par tour. J'espère donc tourner aux alentours de 5'50 voire légèrement en-dessous. Si le 1er km doit me donner le temps de rentrer dans la course, les kms qui suivent se passent comme dans un rêve. Je ne tiens pas compte de toutes ces gazelles qui m'ont déjà pris 1 ou 2 tours et je maintiens une allure de 5'45 sur les 8 premiers kil, soit le premier tour. Par après, les choses se compliquent... Je ne marche pas (et ne marcherai jamais) dans les "côtes" mais je manque de jus... Je n'ai pas de crampes et les jambes ne font pas mal outre mesure mais la machine est bien entamée. Sur le 2e tour, je perds 3'30 sur 7kms, soit 30" au kil (ce que tout le monde aura pu aisément calculer). Heureusement, une petite pluie salvatrice fait son apparition et je maintiens une allure proche des 6' du kil... Je bouclerai finalement ces 21,8 kms en 2h09 à du 5'58"... Pas génial donc mais largement suffisant pour terminer sous les 7h! 6h55 pour être précis.

Et de nouveau cette grande joie de passer la ligne d'arrivée avec mes enfants! Très fier!

Vivement la prochaine course: le trail d'Orneau à Gembloux fin octobre (48 kms et 950m d+)

Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 20:33

Alors que j'avais en tête 5 semaines d'entrainement pour le XL de Gérardmer, je me rends compte qu'en fait, je n'aurai eu que 4 semaines de préparation effective; privilégiant évidemment la récupération passive sur ces derniers jours.

Néanmoins, je suis extrêmement satisfait de ces 4 semaines. En effet, profitant d'un été plutôt clément, j'ai pu m'entrainer comme je le souhaitais (ou presque étant donné les nombreuses soirées de ce mois d'août). En prenant discipline par discipline:

En natation, je pense avoir effectué le minimum syndical... Aucune vraie longue séance. Je n'arrive même pas à 10 bornes avec les 6 sessions que je me suis quand même mises au programme. Néanmoins, je pense que je ne devrais quand même pas être trop loin du temps de l'année dernière; à savoir 38'38". Disons même que je serai content si le chrono pouvait rester en-dessous des 40'.  En effet, en plus de n'avoir que très peu nager, ce sera aussi ma première session en eau libre depuis ... Gérardmer 2012!

En vélo par contre, les sensations reviennent. Il est vrai qu'avec 515 kms au compteur sur 4 semaines, j'ai quand même bien "donné" dans cette discipline. Malheureusement, mon état de forme début août était tel qu'idéalement, il me faudrait encore au moins 1 mois pour me sentir vraiment bien mais je suis déjà content de moi. Par rapport à l'année dernière où j'avais effectué le parcours en 4h06, j'ai du mal à m'évaluer. Ici, j'ai l'impression d'avoir bien roulé. Par contre, je suis parti de vraiment loin et de plus, je n'ai toujours pas vraiment d'endurance. D'un autre côté, il me semble que l'année dernière, j'avais peu roulé après le Celtman et que je roulais plus sur les acquis... Donc, j'espère passer sous les 4h mais si c'est plus, je n'en ferai pas un drame. Mais admettons qu'il fasse beau, je sais déjà que je pourrai gagner de nombreuses dans les descentes que nous devions aborder de manière extrêmement prudente l'année dernière sous peine de chute.

En CAP, j'ai l'impression que je peux passer ce demi sous les 2h mais en relisant le compte-rendu de l'année dernière, je me revois en train de courir avec des jambes à la limite des crampes sur tout le parcours. Donc, si le vélo se passe bien, l'objectif est tout à fait raisonnable; si pas, je mettrai un peu plus de temps...

En conclusion, je suis impatient d'y être. Un temps en dessous des 7h me ravirait mais l'essentiel reste toujours de passer cette fameuse ligne d'arrivée.

Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 20:25

tri GerardmerAlors que j'avais accumulé des séances d'entrainement en vélo et en CAP depuis 3 semaines (moyenne de 8h d'entrainement sur les 3 dernières semaines en comparaison avec 0 en juillet et 3 en juin...), ce week end devait me proposer 2 longues séances afin d'avoir au moins une fois les distances Vosgiennes dans les guiboles. A priori, avec le temps que l'on avait eu la semaine dernière, j'avais prévu de ne faire que de longues distances vélo avec de très légers enchainements CAP. Finalement, la pluie de samedi m'a forcé à revoir mes plans, ce qui, au bout du compte, n'est peut-être pas une mauvaise affaire.

Samedi: Avec la pluie qui nous est tombée dessus une bonne partie de la journée, je me décide finalement à enfiler mes chaussures pour une longue sortie CAP. Aujourd'hui, pas de consignes particulières à respecter à la lettre: juste courir 20 kms avec des puls si possible légèrement inférieures à 140. Dès le départ, les sensations sont assez bonnes. Il est vrai que cela fait 3 jours que je n'ai plus rien fait et je suis agréablement surpris de ne pas resentir de lourdeur dans les jambes ou dans mon souffle suite aux nombreux verres de champagne et de vin de la veille. Après 7 kms, je m'imagine déjà à la fin du premire tour du lac à Gérardmer. Je paierais pour me sentir comme cela dans 2 semaines. L'allure n'est pas très élevée mais j'ai cette très agréable sensation de pouvoir courir pendant des heures. Je passe au 10 kms en 58'20 et à 140 puls de moyenne. Le parcours n'est, à l'exception d'une très belle bosse, pas encore très exigeant. C'est tout bon. Au 14e, la sensation est déjà légèrement différente. L'allure reste bonne mais les puls sont un rien supéreures et je n'ai plus vraiment cette aisance. Cette sensation de moins bien se conforte d'autant plus qu'il se remet à vraiment pleuvoir. Les jambes refroidissent, se durcissent et bien que le rythme ne faiblisse toujours pas vraiment, je sens que je serai content d'arriver. Au bout des 21 kms, seuls mes genoux trahissent l'effort accompli. Le reste de mon corps se sent bien et c'est plutôt de bonne augure pour la sortie vélo du dimanche. 

Dimanche: Nous avions prévu avec Rod de nous faire une sortie avec du dénivellé sur Namur. A notre niveau, ça pique déjà pas mal mais Rod nous a sorti une carte maitresse en proposant à Nic de nous accompagner et mine de rien, Nic, c'est l'assurance de s'exploser les jambes à un moment ou un autre, sans le vouloir ou sans en avoir le choix, aussi bien en montée que sur le plat. Sans faire durer le suspense, j'ai eu mal aux jambes mais ma grande chance, c'est que Rod a explosé en plein vol bien avant moi et que nous avons dès lors bien réduit l'envergure de la sortie. Néanmoins, ce sont quand même 91 kms et 1350m de dénivellé que nous nous sommes enfilés. L'allure n'est de nouveau pas exceptionnelle mais bon, dans 2 semaines, on est conscient que pour nous retrouver dans le classement, il sera beaucoup plus malin de commencer par la fin.... Bref, bien que j'ai été très content de terminer car la fatigue commençait à se faire vraiment sentir, je suis quand même très satisfait d'avoir mieux franchi le terrible triple mur du Monty que lors du tour de Namur cyclo avec Iron (enfin, j'ai pas dû m'arrêter 3 mnutes au sommet...), satisfait aussi d'arriver aux sommets des côtes sans devoir monter trop haut dans les puls et puis surtout content de pouvoir tenir la roue de Nic sur le plat. Je dois même avouer que c'est ce que j'ai préféré.

A 2 semaines de Gérardmer, j'ai encore le temps de progresser un peu partout mais je pense que j'ai atteint le minimum syndical pour terminer dans de bonne conditions. C'est déjà ça!

Vivement dans 2 semaines!

Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 16:51

tri Gerardmer

Et voila, après 3 semaines en vacances sans toucher mon vélo ni ma paire de running, la tâche s'annonce relativement ardue pour mé préparer au mieux pour le XL de Gérardmer. Bon, mon objectif reste limité, c'est-à-dire terminer l'épreuve en prenant un maximum de plaisir. (et donc implicitement terminer sans avoir trop souffert sur mon vélo ou sans devoir alterner semblant de course à pied et marche)

Et donc, il me reste 5 semaines pour espérer retrouver

  • un peu d'endurance en natation et donc tenir les 1900m sur le même rythme sans m'écrouler sur la fin à cause d'un manque flagrant de force dans les bras. pour cela, j'ai prévu de retourner aux séances d'entrainement du club. je ne sais pas si cela sera suffisant mais je pense que cela devrait me permettre de nager aux alentours de 2min aux 100. (en tout cas je l'espère)
  • un peu d'endurance et de force en vélo. L'année dernière, j'avais été très surpris de la difficulté du parcours vélo. Je sais donc que je dois encore accumuler des bornes (avec un peu de dénivellé quand même). Après, il ne devrait pas y avoir de miracle non plus.
  • retrouver un rythme de base correct pour ce semi marathon. Si a priori, je devrais être en mesure de courir cette épreuve sous les 2h, cela ne se fera pas sans quelques sorties au préalable.

Bref, beaucoup de bonnes intentions mais en même temps, les week ends s'annoncent bien chargés également (festivement parlant) et heureusement, pour ça, je n'ai pas besoir de m'entrainer! 

Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 20:07

Pratiquement 3 semaines après l'événement, quelques photos en mode "best of" de l'événement; le reste dans le folder à droite de l'écran...

Avant le départ avec les enfants et une copine...

DSCF1286

sportograf-32365530

Pas l'air très lucide à la sortie de l'eau...

sportograf-32368121

Premier passage difficile... 

sportograf-32351230

Après le premier tour, toujours au contact avec Rod

sportograf-32370561

Deuxième passage un peu plus seul

sportograf-32354831

Le superbe comité d'accueil dans le centre de Gérardmer...

DSCF1329

DSCF1331

Au 3e tour, il fait toujours aussi beau...

sportograf-32357375

Et c'est parti pour un peu plus de 21 kms

sportograf-32342984

La foulée reste bonne au 2e tour

sportograf-32345275

Et de nouveau ce superbe comité d'accueil au début du 3e

DSCF1373

Et dernier tour avant l'arrivée

sportograf-32367147

Et l'arrivée, juste géniale...

sportograf-32347465

sportograf-32360788

et tout ça pour une belle casquette et une jolie médaille...

DSCF1391

S0021383

 

 

 

Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 20:19

logo gerardmer

En quittant la Belgique pour me rendre à Gérardmer, je m'attendais à une épreuve difficile... Quand nous avons reconnu le parcours vélo (en voiture la veille), après avoir compris que le tour du lac n'est pas plat, et que la météo ne serait pas vraiment favorable, je venais de revoir mes objectifs à la baisse et pas qu'un peu. Et les prévisions sont devenues encore un peu plus pessimistes quand à 1h de la course, la voiture nous a indiqué 6,5° et les essuies-glaces étaient très actifs...

Mais bon, Gérardmer, c'est vraiment la fête du triathlon, je suis au départ de la course avec Pierre-Yves et Rod et surtout, nous sommes avec nos familles respectives et ça, ça n'a pas de prix. Au départ de la nat, on peut les voir sur la rambarde en bois avec cet immense calicot "allez les papas". Fabuleux!

Prix par ce moment "émotions", je suis très mal mis au départ et pénètre dans l'eau après pas mal de temps, ne voyant plus grand monde derrière moi. Je me lance donc dans le grand bain. Assez rapidement, je me dis que quelques séances supplémentaires à la piscine n'auraient pas fait de mal. Car j'ai mal aux bras! Mais bon, la première traversée vers la bouée se passe relativement bien. J'ai même l'impression que je remonte pas mal de monde. (enfin, c'est relatif). Par contre, par après, j'ai du mal à tenir le rythme et petit à petit, je suis impatient de rejoindre la zone de transition. Sortie à l'australienne pour faire monter les pulsations. Et puis, 500m pour nous ramener au bord. Je sors en 38'38. Très satisfait du rapport résultat/entrainement.

Arrive alors le plat de résistance: le vélo. Mais avant ça, la vraie question que tous les athlètes se sont posés: Comment s'habiller? Avec mon caractère optimiste, je parie sur une météo qui va se réchauffer et sans pluie. Ce sera juste un maillot cycliste et des manchettes. Et pour ne pas faire durer le suspense, j'ai eu froid (parfois même très (très) froid) dans toutes les descentes. EN montée par contre, ça allait...

Enfin bref, à peine sorti du parc à vélo, Rod me rejoint et nous effectuerons tout le premier tour ensemble. Je le devance en montée, il me rattrape en descente. A peine sorti de Gérardmer, première côte, la plus dure du parcours qui pousse déjà mon cardio dans des zones que je n'avais pas prévu. Plus de 170 puls sur la côte alors que nous n'avons pas encore effectué 5 bornes, ça va faire mal! Chose sympa: aucun drafting, et pourtant, du monde, il y en a. Malheureusement, pas de trop de supporters mais les conditions n'y étaient vraiment pas. Nous abordons la 2e côte; le cardio se calme un peu mais le revêtement ne rend pas les efforts consentis. Une belle descente et virage à droite, je reprends mon 34-25. Je reste assis sur ma selle pour le premier passage à 10%. Peut-être est-ce dû aux quelques photographes présents. Le reste de la côte est plus roulant (ou moins cassant). Une 2e descente dont on ne profitera quasiment jamais (route trop grasse avec trop peu de visibilité => trop de risques) et un dernier coup de cul pour nous ramener sur les sommets de Géradmer et donc la 3e descente en roue libre. Premier tour: 1h20'51. 

Cependant, au début du 2e tour, la cardio est 10 puls en dessous du tour précédent. Selon moi, mon rythme reste très semblable. Je commence à m'alimenter de manière solide. J'ai cette très belle impression que tout est sous contrôle. UN passage délicat néanmoins: ce passage à 10% que je me vois obligé de passer en danseuse afin d'éviter d'exploser les cuisses... Le tour s'achève et le chrono confirme les impressions: 1h21'15. Pas encore mal aux jambes mais ça va être long. En tout cas, je suis toujours dans les temps; l'objectif initial (avant de découvrir le parcours en live) était de 1h20...

Début du 3e tour et grand moment, au rond-point, alors que je pensais que les 3 familles étaient rentrées se réchauffer et misaient tout sur l'arrivée, je découvre mes enfants avec la banderole en train de m'encourager. C'est juste grandiose. Me voila reparti pour un tour donc. Et les cuisses se font de plus en plus dures et je vois que le chrono faiblit légèrement. Au ravito, les bénévoles sont toujours aussi sympas. Test du 10%. Je vois un gars couché à côté de son vélo, rempli de crampes. Ca ne m'arrivera pas ! Je pars en danseuse et bien qu'un 34-28 n'aurait pas été du luxe à ce moment-là, je passe sans encombre majeur cette ultime côte. Un bon dernier refroidissement dans la descente et c'est parti pour 21 kms. Dernier temps plus faiblard en 1h25'05. Les dégâts ont été plus que limités!

Les 3 premiers kilomètres de CAP sont horribles. Bien que j'ai changé de chaussettes (et forcément de chaussures), mes pieds sont toujours glacés et j'ai toujours ce sentiment qu'un bloc de ciment me tombe sur mon pied à chaque pas. Et si j'avais vu la montée sur la route en macadam, je n'avais pas vu celle dans les bois... Bref, je passe au 3e kil en 18' piles. Les cuisses elles aussi sont sur la corde raide: un mauvais mouvement, une accélération non souhaitée et c'est crampes garanties. Je garde donc l'allure en mode mineur et pense à mon alimentation. Sur le retour, j'accélère légèrement mais rien de bien perceptible. Le site de l'organisation indique 44'04. Selon moi, ce tour comprend 300m complémentaires car le parcours fait 21,35 kms!

J'attaque le 2e tour sur le même rythme et commence à voir ici et là de grosses défaillances. Au sommet du 2e passage des côtes, nous en sommes déjà à la moitié de l'épreuve. Mon premier 10 kil en 58'30. Probablement un peu de trop pour faire le semi en moins de 2h mais c'est pas mal. Je continue à soigner mon alimentation en m'arrêtant à chaque ravito, alternant eau et "énergie", prenant également des oranges et des bananes. (trop peur des gels). Au U-turn, je rencontre Pierre-Yves et c'est donc une belle target que j'ai devant moi. J'"accélère" et ça ne se passe pas trop mal. 2e tour bouclé en 41'10.  

3e tour: nouvelle super suprise: je revois toute la tribu devant le stand d'Herbalive (je leur fais un minimum de pub parce qu'ils se sont montrés hyper sympas sur 2-3 trucs). Bref, je m'arrête un petit peu pour embracer mes enfants, dire que tout va bien et en fait, on n'a pas vraiment le temps de dire beaucoup plus si ce n'est félicitations à ma fille qui venait de perdre sa 2e dent! Enfin, pour revenir au triathlon, je me sens à présent bien dans mes baskets et c'est tant mieux car la tentation est importante de marcher en compagnie des quelques autres athlètes en fin de parcours... Dernières côtes enfilées à un rythme un peu plus rapide; un peu plus de temps aux ravitos pour ne pas connaître d'impair de dernière minute et ce très agréable sentiment que la ligne d'arrivée se rapproche. Je passe le 20e en 1h57.

Et là, avec la fatigue, c'est une grande émotion qui m'envahit quand je vois mes enfants me tendre la main pour passer ensemble la ligne d'arrivée! Juste un grand moment. 

Pour le chrono du 3e tour, c'est un personal best: 40'12. Au total, je franchirai la ligne en 7h02 (y compris les 10'32 passées à me changer...). Dans ces conditions météo et surtout, avec les entrainements accumulés depuis le Celtman, je me dis que c'est vraiment un excellent temps! 

Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 08:56

logo gerardmer

A 2 jours de cette grande fête du triathlon, la pression monte mais très raisonnablement. Le grand objectif de l'année ayant été réalisé (avec brio?), je me rends à Gérardmer pour 3 raisons:

  1. Il paraît que c'est un des MUST DO triathlons; 
  2. Cette escapade dans les Vosges constituera les dernières (très) petites vacances en famille et constituera également la première occasion pour ma femme et mes enfants de venir partager ma passion. De plus, nous partagerons également notre chalet avec PY et Rod et leur famille respective. Que du bonheur!
  3. Je me devais de garder un objectif pour garder un minimum la forme après les efforts consentis tout au long du printemps.

Je dois le reconnaître: je ne pars pas pour faire un temps; ma condition étant assez loin de ce qu'elle a été fin juin. Néanmoins, je reste confiant quant à mes capacités à terminer cette épreuve dans un état de fraicheur suffisant.

En natation, je n'ai plus suffisamment nagé et j'ai perdu beaucoup de force dans les bras. Je reste cependant confiant pour cette partie de l'épreuve même si je redoute quand même un départ qui risque d'être très musclé..

En vélo, faudra trouver le juste équilibre entre la sortie relax et la course... car rouler à 120 puls de moyenne me permettra certainement de terminer "frais". Par contre, je ne suis pas certain que je pourrais respecter les délais. Je vais donc partir sur la stratégie suivante: 150 puls en montée; 140 sur le plat et une fréquence de pédalage comprise entre 80 et 90. A priori, cela devrait me permettre de terminer aux alentours de 4h...

Et pour la CAP, même si il me manque aussi beaucoup de fond, je reste confiant. Avec l'objectif de passer la ligne d'arrivée avec mes enfants, la motivation sera donc telle que cela devrait bien se passer.

Départ ce soir!

Impatient de découvrir l'ambiance de ce tri!

Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 13:48

Cette année, l'objectif de 2e partie de saison sera le triathlon de Gerardmer. Malheureusement, autant je mets tous les moyens pour réussir l'objectif de début de saison, autant je compte sur mes "acquis" du premier semestre pour aborder cette course mythique.

L'année dernière, cette tactique m'avait permis de terminer le marathon de Berlin en un peu moins de 4h. Mais bon, Gérardmer, c'est quand même autre chose.

 

Tout commence forcément avec le départ natation qui risque d'être très chaud. Alors que je nageais aux alentours de 20 kms par mois en début d'année, j'ai été 4 ou 5 à la piscine depuis le début de l'été... Et encore, chaque séance était nettement plus courte... Dire que je suis confiant sur cette partie serait donc plutôt inapproprié... 

 


 

 

En vélo, si j'ai eu l'occasion de faire 3 belles sorties avec François depuis mon retour de vacances, je n'ai jamais atteint la distance que nous aurons à parcourir dans 6 jours. De plus, on ne peut pas vraiment comparer le profil altimétrique de la Belgique avec les Vosges.... Dire que je suis confiant sur cette partie serait donc plutôt inapproprié....

 

Il reste la CAP. Je vais pas m'éterniser sur mes entrainements depuis le Celtman; ils ont été quasi inexistants... Pas de qualité; pas de sortie de plus de 10 bornes.... Cependant, sur l'été, pas mal de "sorties" (les vraies) et je dois dire que j'ai une très bonne endurance sur les dancefloor... Dire que je suis confiant sur cette partie serait donc plutôt inapproprié...

 

 

Mais au bout du compte, et c'est ce qui est le plus important, je suis heureux de me rendre à ce triathlon car

  • Pour la première fois depuis que je fais ce sport, ma femme et mes enfants seront sur le parcours et partageront donc activement ma passion. Je suis d'ailleurs impatient de passer la ligne d'arrivée avec mon fils et ma fille...
  • Je serai accompagné de Pierre-Yves et Rod sur le parcours et ça, c'est également synonyme de bonne humeur et d'une superbe journée
  • d'après ce que j'ai lu et entendu un peu partout, Gérardmer, c'est le top de ce qui se fait au niveau du triathlon en France: un parcours et une ambiance incroyables! 
En espérant maintenant que les conditions de course soient idéales!

 

 

 
Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 16:57

slidenoel gerardmer

Alors que

  • J'ai repris le chemin de la salle de sport et que j'ai entamé ma phase de foncier
  • J'ai en tête une ébauche de plan d'entrainement pour le Celtman qui comprendra plus de kms et de dénivelé que les années précédentes
  • J'ai contacté tous les B&B de Torridon et des alentours sans succès jusqu'à présent
  • J'ai malheureusement dû constater que le Trail du Mont prévu fin janvier était déjà sold out

Je viens de valider ma participation au triathlon XL de Gerardmer.

En effet, d'après tout ce que j'ai pu lire ici et là, c'est LE tri à faire au moins une fois dans sa vie en France. Ce sera donc chose faitre début septembre 2012!

Repost 0
Published by Olivier - dans Gerardmer 12-13-14
commenter cet article

Présentation

  • : Blog triathlon de Bello
  • Blog triathlon de Bello
  • : Compte rendu de triathlons et d'épreuves d'endurance
  • Contact

VELUX Logo

Unicef 2

logo-o2-max-125px

Archives