Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 20:51
Compte-rendu de l'Extreme Man Düren

Hier, je participais à l'Extreme Man de Düren: un semi triathlon en Allemagne.

Etant donné mon challenge sportif de cette année (24h vélo de Zolder les 21 et 22 juin), ce triathlon ne représentait absolument pas un objectif prioritaire; il était, d'un point de vue sportif en tout cas, tout au plus l'occasion d'accumuler quelques kms dans un environnement différent. Si j'étais présent sur cette épreuve, c'était avant tout pour partager de bons moments entre copains et je dois dire qu'à ce niveau-là, je n'ai pas été déçu.

Enfin, quand bien même je considérais cela comme un "entrainement", cela n'en restait pas moins une épreuve que beaucoup considéreraient comme "challenging" avec ses 1900 m de natation, ses 85 kms de vélo (pour 1200m de d+) et son parcours pédestre de 20 kms.

La veille sur le site, à la réception des dossards, c'est quand même un peu la panique: j'ai accumulé 3 kms de natation depuis le début de l'année et, profitant du pont de l'Ascension, j'ai 85 kms de vélo jeudi dans les jambes et 125 kms vendredi. Bref, l'état de fraicheur n'est pas vraiment optimal. Je ne vous parle pas non plus de la maxi pizza ingurgitée samedi soir à la Tratoria locale...

J'adore les dernières minutes avant le départ où on sent la nervosité chez tous les participants. Je regarde au loin les bouées placées dans le lac: ça me paraît vraiment loin, plus encore que les 1900m annoncés… On verra bien.

Nous ne sommes que +/- 330 au départ. Par ailleurs, je me suis également positionné loin derrière. Je ne prends donc aucun coup… et vois tout de suite les meilleurs s'éloignés à très grande vitesse. J'essaye de nager en 3 temps; cela durera … 3 temps! Je décide rapidement de respirer du côté droit mais n'ayant absolument plus aucun gainage et/ou abdos depuis que j'ai quitté les piscines, je me dandine comme une sardine et je ne parviens pas à nager droit… Arrivé à la première bouée, je m'attends à voir 500m et un temps honorable mais (je le comprendrai plus tard) ma montre m'annonce une distance ridicule et une allure moyenne de 2m35 aux 100m… Je me rassure comme je peux en voyant qu'il y a encore "pas mal de monde" derrière mais ça fait mal quand même. J'essaye alors de trouver des poissons pilotes pour profiter un minimum de leur aspiration et ça marche… de temps en temps. Parfois, je relève la tête pour savoir où nous en sommes et je constate le "style" catastrophique des "nageurs" autour de moi. Mais je dois me faire à l'idée… Si je suis avec eux, c'est que je nage aussi mal… Le chrono est sans appel: 44'06, soit le 291e temps sur 303 classés… Au final, ma montre m'indique 1600m. la plupart de mes copains arrivent à 2000m. C'est ce que je retiendrai. Et honnêtement, nager aujourd'hui en 44 ou nager en 37 ou 38 en passant mon année à la piscine, j'ai vite choisi...

Arrive alors le vélo. Comme mentionné plus haut, les jambes ont déjà bien tourné et je viens avec un 28 kmh de moyenne en tête. Mais c'était sans connaître le parcours, ni le vent de face sur cette très longue ligne droite de fin de boucle.

Compte-rendu de l'Extreme Man Düren

Je suis donc assez surpris de cette "bosse" sur le parcours. Sur Strava, les organisateurs ont en fait un segment. 11,5 kms pour 243 m de d+. Rien de vraiment impressionnant, c'est vrai mais par endroits, il y avait l'obligation de passer sur le petit plateau pour ne pas se crâmer (davantage). Je me demande ce que ça aurait donné si j'avais fait de cette course un réel objectif mais bon, on ne refait pas le monde et j'ai mon meilleur temps sur ce segment avec une Fc moyenne de 151… ce qui en dit long sur l'attaque! D'ailleurs, j'effectuerai l'entièreté de ce chouette parcours à 142 puls de moyenne et un max à 162! Après les bosses, de belles descentes et un long retour plat vers le début de la boucle à parcourir 3x. Malheureusement pour nous, le vent était très mal orienté et il a contribué à ne pas tenir l'objectif espéré. Donc, de nouveau une course en dedans avec le 280e temps.

Et donc, j'entame les 20 kms CAP, toujours sans entraînement spécifique, mais avec 300 kms de vélo dans les jambes depuis jeudi. Je trouve tout de suite mon petit rythme sur cette boucle très agréable de 5 kms. 5'56 du km, 136 puls. Je suis dans un fauteuil. 2e tour, j'accélère un rien mais les sensations restent très bonnes… la moyenne passe à 5'54 et les puls à 138. Et là, je me dis, mais pourquoi pas tenter un 2e 10 plus rapide que le premier. Et c'est ce qui se produira. La moyenne passe à 5'52 à l'issue du 3e pour finalement se caler à 5'47 au bout des 20 kms avec 2 derniers kms parcourues en respectivement 5'20 et 4'50… et de nouveau 142 puls moyennes pour 1h55 d'effort. Pour la première fois je pense dans un semi, j'aurais été capable de courir un marathon sans souci… Mais bon, ceci est une autre histoire.

Maintenant, il me reste encore un gros week end d'entrainement vélo et puis, on sera vite à Zolder!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier - dans Compte rendus
commenter cet article

commentaires

ben 03/06/2014 21:16

excellent ton résumé ;-) félicitations

Présentation

  • : Blog triathlon de Bello
  • Blog triathlon de Bello
  • : Compte rendu de triathlons et d'épreuves d'endurance
  • Contact

VELUX Logo

Unicef 2

logo-o2-max-125px

Archives